Olivier MasselotMa décision il y a quelques jours est le déclencheur de cet article ; j’ai décidé de ne me consacrer qu’au web et de ne plus animer de groupe. Je ne pensais pas le faire ne serait-ce qu’il y a quelques mois, mais l’expérience que cette réalité virtuelle m’a fait vivre a tout chamboulé…
Pourtant, Internet peut sembler superficiel pour ses détracteurs qui n’y voient qu’une fuite de la ‘vraie vie’…

Alors, réalité virtuelle ou matérielle ? Et d’abord, pourquoi faudrait-il choisir ? En fait, comment définir le réel dans notre réalité ???

L’ÉVOLUTION DE LA NOTION DE RÉALITÉ

En ces temps modernes où la technologie progresse à une vitesse exponentielle, où les moyens de communication raccourcissent considérablement les distances et où la science nous apporte des pistes qui démolissent les dogmes, qu’est-ce qui nous reste de tangible en matière de certitudes par rapport à ce qu’est notre réalité ?

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est réel ? Et surtout, comment peut-on appréhender les multiples aspects de notre réalité ?

Avec cette dernière phrase, vous avez perçu que notre réalité, effectivement, n’est pas un concept unique et monolithique qui serait vrai pour tout le monde. Comment percevez-vous cet axiome : « Sept milliards d’êtres humains, sept milliards de dictionnaires différents… » ?

En fait, nous sommes dans un monde où s’empilent les réalités de chacun – ce que Vadim Zeland nomme la couche de mon monde – pour former une réalité tangible dont nous nous accommodons plus ou moins…

Mais comment vivons-nous dans notre quotidien ces couches multiples de la réalité ?

 

VRAI OU FAUX ?

vrai ou fauxVoici un point fondamental qui pourtant pourrait déjà rebuter certains d’entre vous : ce qui est vrai pour une personne est vraiment vrai… pour elle.

Par exemple, si je vous dis que le monde est magnifique, vous allez peut-être me répondre que non, il y a la guerre, les massacres de civils, les enlèvements, etc. Et vous aurez raison puisque c’est vrai… pour vous. Votre vision du monde se focalise sur les expériences difficiles que vivent certains et l’image qui se forme vous amène à penser que le monde est cruel…

À une autre échelle, vous avez sûrement déjà eu l’occasion de constater des divergences sur un élément précis de votre environnement. Untel trouve que le chat est adorable quand l’autre n’y voit qu’un sac à puces… Tel autre apprécie tellement ce film quand vous n’y voyez qu’un navet…

Et là encore, c’est vraiment vrai pour l’un, comme pour l’autre, comme pour vous…

Alors, qu’est-ce qui pourrait nous permettre de nous entendre sur une vérité commune ? Rien

Ce qu’une personne affirme (et peu importe ce qu’elle affirme) sur la nature même du monde peut être perçu comme ridicule, dangereux, pernicieux ou blasphématoire par d’autres…

 

QUE DIT LA SPIRITUALITÉ ?

Tout d’abord, par spiritualité, entendez trouver un sens à la vie. Que ce soit à travers une démarche philosophique ou religieuse, voire dogmatique, nous sommes en contact depuis des millénaires avec de grandes thèses qui, si elles différent sur la forme jusqu’à en provoquer des guerres, se rejoignent néanmoins sur un point de vue essentiel : Il y a une source commune à notre monde, notre réalité…

Là encore, j’imagine certaines voix qui clament haut et fort que le monde est purement matériel et que les lois naturelles sont les seules valables et d’autres qui s’insurgent en faisant remarquer tout aussi haut et fort qu’il y a forcément une intelligence supérieure là-dessous…

Pourtant, force est de constater que depuis les peintures rupestres jusqu’aux découvertes de la physique quantique, il y a bien un ‘quelque chose’ qui nous échappe et qui semble jouer à cache-cache avec les scientifiques…

C’est comme si le monde était d’accord avec une découverte à un moment donné, tout en étant d’accord avec une autre découverte qui contredit radicalement la première quelques années après…

La théorie de la relativité d’Enstein avait bouleversé les connaissances il y a à peine un siècle et voilà qu’elle se trouve mise à mal par les découvertes d’Alain Aspect sur l’intrication quantique – il existe une influence instantanée qui défie le concept de temps et de distance…

 

EXISTE-T-IL UN POINT COMMUN ?

Voici le moment où je prends le parti de vous exposer ce qui – suite à mon expérience de vie – constitue ma vision de la réalité, et je souligne ma pour bien préciser qu’elle n’engage que moi…

Il est d’ailleurs intéressant de noter que lorsque j’évoquais cela en 1982 juste après mon expérience d’éveil, je passais pour un fou illuminé auprès de mes proches. Aujourd’hui, c’est un discours qui se généralise et qui est partagé par beaucoup, d’autant plus que la science tend à s’en rapprocher… Le point commun, c’est la présence à travers tous les modèles et toutes les approches d’une dimension commune.

centre univers Appelez-la Dieu, le Père, Allah, le champ quantique, le champ akashique, la Puissance Créatrice, la Source, notre Mère Nature, l’espace des variantes, la Vie, le point zéro ou que sais-je encore, force est de constater que cette dimension que l’on ne peut nommer est bien présente mais aussi, bien représentée

‘Nous sommes tous un’, nous sommes frères, nous sommes fils de Dieu, nous sommes poussière, nous sommes lumière, peu importe le terme, nous sommes à priori constitué des mêmes éléments particulaires, subatomiques ou énergétiques que le reste de la création…

Alors si nous sommes issus de la même source, comment se fait-il que nous ne soyons pas d’accord sur ce qu’est la réalité ???

 

LIBRE ARBITRE

Tiens, le revoilà ! Oui, l’homme possède cette extraordinaire capacité de pouvoir choisir ce qui est vrai pour lui et de le matérialiser dans sa réalité, ne serait-ce que par ses pensées, paroles et actes si vous souhaitez rester dans le concret, ou par l’énergie qui émane de son être si vous prenez la piste métaphysique.

Neale Donald Walsh dans son livre Conversation avec Dieu décrit bien cela : l’homme est une incarnation de la Source, mais il a oublié son origine. Il vit une expérience terrestre dans le but de se rappeler (en anglais re-member, se rassembler) qu’il est dieu-homme capable de modeler son monde par la puissance de l’énergie qui est en lui…

Alors, vous connaissez la chanson, c’est celle de la condition humaine : cette petite âme incarnée subit les influences de son environnement – parents, culture, religion, médias, gouvernements et bien d’autres encore – et oublie progressivement (en quelques mois en fait) qu’elle est issue de cette source commune à tous. Dans le meilleur des cas, elle reste connecté et se re-trouve elle-même ; dans le pire, ce sont des années de thérapie avant d’y arriver ou pire encore, des sédatifs à vie quand le cerveau est trop abimé, empêchant toute velléité de re-devenir conscient de soi…

Mais quand notre plus tendre enfance ne nous a pas démoli les neurones, nous avons la possibilité de choisir dans quelle direction poser le regard et de fait, nous pouvons alors nous engager consciemment vers l’œuvre de notre vie, notre mission ou légende personnelle, peu importe, et re-venir à nous, dans cette unicité avec le Tout, le Divin, la Source, et j’arrête là l’énumération des synonymes…

 

ALORS, REEL OU VIRTUEL ?

En lançant ma formation web Devenez l’Auteur de votre réalité en février, je ne m’attendais absolument pas à éprouver un tel sentiment de connexion avec les participants. J’étais même à mille lieues de penser ressentir cela…

En effet, j’ai découvert qu’il émanait de cette ‘communauté de personnes’ rassemblées dans un seul et même but – se re-trouver – une énergie subtile qui me semble résulter d’une même volonté chez chacun des participants : reprendre les rênes de sa vie en main…

Plus encore, le langage commun qui s’instaure de par les outils proposés dans la formation élève le niveau des échanges bien au-dessus de ce que nous vivons dans le quotidien pour la plupart d’entre nous…

Il est amusant de comparer cette énergie avec celle d’un groupe en présentiel. Oui, il s’instaure dans un groupe axé sur la connaissance de soi une belle convivialité. Les partages touchent à l’intime, les difficultés s’expriment, les solutions se cherchent à plusieurs et tous perçoivent qu’une belle fraternité s’est instaurée durablement…

Le groupe a tout son intérêt par l’aspect du corps qui n’est pas (encore ?) transposable au web et les personnes physiquement présentes contribuent à créer l’énergie du collectif…

Mais comment se fait-il que cette même énergie se retrouve en virtuel, par des échanges écrits – mails ou commentaires, des web-conférences et quelques échanges sur Skype ?

 

TOUS UNIS

Tous unisC’est à ce moment-là que je perçois qu’effectivement, nous sommes tous issus de la même source.

Alors peu importe le type de relation – virtuelle, filaire ou présentielle, la relation s’installe au-delà des aspects physiques, un peu ce que Vadim Zeland nomme le Frailing dans son modèle Transurfing.

La connexion est d’autant plus forte que cette communauté en ligne vibre à des concepts essentiels : s’épanouir soi, s’affranchir des conditionnements et co-créer un monde meilleur… Percevez-vous à travers ces aspirations la puissance du mot Amour ?

En tout cas, c’est cette belle énergie qui m’aura fait décider d’une part de développer du contenu pour le net et d’autre part, de rouvrir mon cabinet de coaching – virtuel lui aussi…

Parce que là aussi, j’ai découvert que le coaching à distance est tout aussi puissant – voire plus encore – que le coaching en face à face. Le fait d’être seul face à un écran libère et permet d’exprimer sans retenue ce que la honte ou la culpabilité pourraient retenir…

C’est aussi ce que partage mon amie Armelle Epineau, psychothérapeute agréée qui a décidé d’ouvrir un cabinet virtuel via Skype. Certes, Armelle conserve un cabinet physique et continue d’animer des groupes, mais avant d’y prendre plaisir, elle s’opposait farouchement à toute idée de psychothérapie via le web.

Alors pourquoi le web ?

Parce que dans cet échange dit virtuel où la connexion est maximale, dans la qualité de présence à ce qui est de la part des deux protagonistes, l’essentiel est de mise et le traumatisme s’évacue…

 

Et vous, que pensez-vous de ce concept de source unique à toute l’humanité ?

Avez-vous déjà fait l’expérience des consultations à distance ?

>>> Merci de me laisser un commentaire sur mon blog.

J’aurais beaucoup de plaisir à le lire et à y répondre

Et d’ici là, prenez soin de vous !

Et merci de m’avoir lu !

Olivier Masselot

 

>>> Pour en savoir plus sur la formation « Devenez l’Auteur de votre réalité »

>>> Pour en savoir plus sur le coaching ou la psychothérapie par Skype

>>> inscrivez-vous sur mon blog et téléchargez mon premier livre